Sélectionner une page

Shikakaï et autres poudres indiennes : introduisez un peu d’exotisme  dans votre salle de bain !

Les shampoings vendus en grande surface, et même en pharmacie (malheureusement) contiennent toutes sortes de produits néfastes pour votre santé et celle de l’environnement. J’avais envie d’arrêter de rejeter ces composés dans l’eau, alors j’ai opté pour les poudres ayurvédiques et notamment le Shikakaï! Bon, en écrivant, je me dis qu’il faudrait que je me renseigne sur leur mode de production…

Pour moi, c’est néanmoins adopté depuis plusieurs mois. Je fais des petits tests pour voir ce qui convient le mieux à mes cheveux (Aroma Zone en propose des dizaines…). A vrai dire, j’utilisais un shampoing bio, une base neutre, et je n’aimais pas la sensation que ça laissait, ni la texture du cheveux mouillé. Je suis devenue « un peu » (c’est un euphémisme) parano et sensible autour de mes cheveux car je les perds beaucoup depuis quelques mois. Et j’ai trouvé que les poudres étaient respectueuses. Et surtout, elles donnent du volume ! Elles gainent le cheveu comme dirait L’Oréal… Sauf que dans ce cas, c’est vrai et non polluant ! Et de surcroit, je trouve que mes cheveux regraissent beaucoup moins vite, du coup je les lave moins. Je fais deux shampoings par semaine ou lieu de trois ou quatre ! Économie de temps ! Mais aussi d’argent (bon en même temps, ces poudres ne sont pas chères).

Shikakaï

Alors pour la recette, voici une base de mélange que vous pourrez adapter en fonction de vous et de vos besoins


  • Il vous faut un petit récipient en verre (pas de métal, ça affecterait les propriétés) et une cuillère en bois ou en plastique (moi j’ai pris celle que mon enfant utilisait bébé)
  • 2 cuillères à café de shikakaï (c’est la base lavante, évitez de l’utiliser seule car elle assèche). Sur la photo, elle est dans le bocal.
  • 1 cuillère à café d’une autre poudre : Amla, Guimauve, Bhringaraj (à vos souhaits !). Il en existe d’autres, je vous invite à regarder sur le site d’Aroma Zone qui décrit les propriétés pour chaque poudre. Personnellement, j’aime l’Amla car il rend le cheveu souple (et bouclé). La guimauve lisse et rend  le démêlage très facile. Aujourd’hui, j’ai choisi le Bhringaraj.
  • Pour hydrater le cheveux (lui donner de l’eau) : glycérine végétale et/ou aloé véra
  • de l’eau chaude (pas bouillante hein) pour activer les propriétés des poudres (parait-il…)
  • une petite goutte d’Huile Essentielle (HE pour les intimes). Encore une fois ça dépend de ce que vous recherchez comme effets. Ici, je vous propose la Baie Saint Thomas reconnue dans son action contre la chute de cheveux. En fouinant sur d’autres blogs, vous trouverez des infos sur d’autres HE bénéfiques pour le cuir chevelu. Attention, n’abusez pas des huiles essentielles… Il est recommandé de ne pas multiplier les utilisations quotidiennes pour éviter les surdoses. Donc, avec parcimonie 😉

Remarque : vous n’êtes pas obligés de faire si « compliqué », vous pouvez utiliser juste du Shikakaï et de l’aloé vera par exemple. Parfois je mélange juste Shikakaï et Amla et hop, c’est parti. Il m’arrive aussi de faire cette recette à laquelle j’ajoute un tout petit peu d’huile végétale (argan ou nigelle). C’est vraiment au gré de mes humeurs et du temps dont je dispose.

Alors, comment fait-on une fois qu’on a réuni tous ces ingrédients et bien moi je fais comme en pâtisserie : d’abord les éléments secs, ensuite les liquides en terminant par l’eau que vous doserez doucement jusqu’à l’obtention d’une pâte à la texture facile à étaler ! Ah oui, j’oubliais, les poudres sont TRÈS volatiles, donc maniez les avec douceur et amour, sinon éternuements assurés.

Ensuite, vous appliquez le mélange sur vos cheveux mouillés, vous vous savonnez le corps pour laisser agir quelques minutes votre shampoing (qui ne moussera pas hein !) et vous rincez. Attention, bien rincer et faites attention, ça tâche les vêtements (mais pas la peau…) !

Une petite photo du résultat après séchage naturel, sans aucun coups de brosse pour ne pas casser les boucles qui se sont formées naturellement (sachant qu’avec un shampoing « normal », mes cheveux ont tendance à plutôt se raidir). A noter que cette fois là, j’ai utilisé un mélange de Shikakaï et d’Amla… (ma poudre indienne chouchoute).